Conso responsable·Non classé

Mon podium de déodorants naturels

Le beau podium de mes 3 déodorants naturels préférés

Le déodorant, vaste sujet quand on commence à s’intéresser au naturel. Tout le monde sait aujourd’hui que les déo classiques sont autant une catastrophe pour notre santé que pour la planète. Une fois qu’on a posé ce constat, qu’est ce qu’on fait ? Parce que moi l’ambiance mouillassée et fête de la bactérie qui pue… c’est pas mon truc ! En même temps je ne me voyais pas continuer à m’intoxiquer en pleine conscience, alors que j’avais commencé à éliminer beaucoup de cochonnerie de mon quotidien.

La quête du Saint-Graal

Je me suis donc lancée dans la quête du saint-graal : un déo le plus sain possible, sans alcool, sans aluminium et sans composant au nom imprononçable. Idéalement, le saint graal n’a pas d’emballage, ou un emballage au maximum recyclable. Evidemment, le saint graal est efficace. Même pour les journées stressantes, même pour les sessions running, même en portant des matières synthétiques (parce que soyons réalistes, il y en a encore plein mes placards…).

Je serais incapable de dire combien de déo j’ai essayé… beaucoup ! Je ne trouvais pas LA perle rare. La plupart de ceux que je testais était ok, simplement ok. Mais soit ils étaient trop abrasifs (ça, c’est la faute du bicarbonate), soit je n’aimais pas leur odeur (le palmarosa, c’est pas mon truc), soit ils devenaient moins efficaces au bout d’un certain temps.

La révélation

Un peu désespérée d’autant de demie victoire, j’ai pourtant fini par trouver LA solution parfaite : un trio de déodorants de choc, qui fonctionnent à merveille en alternance. C’est parti pour la présentation de mes 3 chouchous !

Le fresh up de Pachamamai : champion catégorie écologie

Le fresh up est un déo solide, il n’a qu’un petit emballage en carton recyclable. Lorsqu’il est fini, il ne reste rien du tout de lui, la planète apprécie ! Sa composition est absolument nickel, rien à redire ! Il est très simple à appliquer, il suffit de le passer sous l’eau, puis de la frotter contre ses aisselles, et hop, parée pour la journée ! Par contre il contient du bicarbonate et si je n’utilise que lui, ma peau devient très irritée. Après une épilation par exemple, impossible de l’appliquer, au risque de voire ma peau virer au rouge vif. Je l’utilise donc au quotidien, pour mes journées normales, sauf les 2 jours suivants l’épilation.

Le Fresh-up de Pachamamai

Le coco de Le Moly : champion catégorie douceur absolue

Le Moly est une marque du sud ouest de la France, qu’on trouve donc très facilement à Bordeaux, et qui propose dans sa gamme des déodorants sans bicarbonate et sans huile essentielle, comme le coco. Il est donc très doux pour la peau et autorisé aux femmes enceintes/allaitantes. Et petit miracle : en plus de toutes ces qualités, il est remarquablement efficace ! C’est un déo crème, il a donc un emballage : pot en verre avec couvercle en plastique… personne n’est parfait. Pour l’application, il suffit de prendre un peu de crème avec un doigt et l’étaler sur l’aisselle. La marque propose aussi des petites spatules en bois que certains préfèrent au doigt.

L’herbacé de Clémence & Vivien : champion catégorie efficacité

Quand la journée va être stressante, je choisis un déo de la marque Clémence & Vivien. C’est également un duo crème que j’applique au doigt. Il contient un peu plus d’ingrédients, dont du bicarbonate et des huiles essentielles, je l’évite donc juste après une épilation. Il est redoutablement efficace : il a tenu comme un chef pendant 3 semaines de canicule au Laos l’an dernier : impressionnant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.